Un charmant volcan méconnu de la chaîne des Puys

Le puy de Vichatel que l’on peut rejoindre facilement depuis la Maison du Parc des Volcan est un volcan méconnu mais non dénoué de charme.
Le promeneur peut contempler son profond cratère et profiter d’un panorama exceptionnel sur la partie sud de la Chaîne des Puys.

puy de Vichatel, charmant volcan méconnu de la chaîne des Puys

Caractéristiques

Le puy de Vichatel est un cône de type strombolien qui culmine à 1 094 m d’altitude. Il est le deuxième cratère le plus profond (environ 86 m) de la Chaîne des Puys après le puy du Pariou. Le puy de Vichatel s’est édifié en deux phases :

  • Dans un premier temps, la rencontre de l’eau et du magma provoqua un cratère d’explosion qui par la suite s’est rempli d’eau : il s’agit d’un maar.
  • Dans un second temps, un cône de scories est apparue recouvrant le maar.

Il a récemment fait l’objet d’une ouverture paysagère parcimonieuse afin que le promeneur puisse contempler son profond cratère et profiter d’un panorama exceptionnel sur la partie sud de la Chaîne des Puys. Elle est entretenue par une estive mise en place conjointement par le Parc Naturel des Volcans d’ Auvergne et le lycée agricole de Rochefort Montagne.
Ce puy se situe à quelques encablures de la maison du Parc des Volcans , une ancienne maison de maître du domaine de Montlosier.

Carte

puy de Vichatel IGN 25

Saviez-vous que ?

C'est François Dominique de Reynaud, futur comte de Montlosier, homme hors norme qui est l’origine de la création du Domaine de Montlosier.
Auteur d’un pamphlet anticlérical, sa sépulture religieuse est refusée, il est alors inhumé dans le tombeau qu’il avait lui-même érigé à l’Ouest du château.

Histoire d'un homme hors norme

Le comte de Montlosier

Initialement le domaine n’était constitué que de taillis, de landes, de bruyères, de roches volcaniques et de marécages.
François Dominique de Reynaud, futur comte de Montlosier, voit le jour en 1755 dans une famille nombreuse appartenant à la petit noblesse locale. Cet homme qui s’épanouit dans la polémique, mène une vie libre qui le conduira à s’engager dans l’action politique et l’agronomie.
Mal aimé de son père, il hérite de ces terres ingrates qu’il valorise pourtant par la mise en œuvre une politique agricole audacieuse à contre-courant des pratiques d’alors: il cherche en effet à instaurer une symbiose entre la mise en valeur forestière de lande et une activité pastorale contrôlée.
Il entreprend une véritable réforme agraire en réalisant de nombreux travaux d’hydrauliques, de reboisement, de défrichement, de restauration des sols, de mise en culture et de valorisation paysagère. Ces changements ont permis la création de nombreuses prairies artificielles augmentant ainsi la surface de pacages (lieux de pâture) et la bruyère défrichée a servi d’engrais naturel favorisant ainsi les rendements.
Le Comte de Montlosier a même fait dévier le cours du ruisseau de Randanne pour créer un étang qui bute contre la coulée de lave (la cheire) des puys de la Vache et de Lassolas. Cet étang artificiel, situé à proximité du chemin qui longe le chemin allant au puy de Vichatel, se trouve au cœur du domaine et couvre une superficie de près d’un hectare. Il servait à irriguer les parties hautes du domaine tout en évitant la stagnation de l’eau dans la partie basse.
Il édifie son château à partir de 1820, avec des matériaux locaux qui sont la pierre de Volvic et l’ardoise. Il est caractérisé par une symétrie parfaite et par le style Restauration (période de 1815 à 1830 imposant une certaine élégance et subtilité).

Le château aujourd'hui

Maison du Parc des Volcans d'Auvergne

Aujourd’hui, le château est devenu la Maison du Parc des Volcans d’Auvergne reste le cœur de projets innovants en matière d’aménagements du territoire. Il constitue également un centre d’exposition et de documentations.
Le site est le point de départ de plusieurs circuits de découverte familiale et de randonnées. Le château est occupé par les équipes du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne. Créé en 1977, ce parc est le plus grand de France métropolitaine. Il a pour missions la mise en valeur et la protection du site mais a également un rôle de sensibilisation auprès du public.

Faune et Flore

De nombreux oiseaux ont pris possession des lieux comme les pics, les rouges-queues noirs, les passereaux ou encore les échassiers. L’Auvergne est située sur un axe de migration et, de fin juillet à novembre, les oiseaux survolent la Chaîne des Puys en direction du Sud de l’Europe et du continent africain. Certaines de ces espèces sont protégées au niveau local et au niveau national.
Les oiseaux ne sont pas les seuls à occuper le domaine, le jour, les chevreuils fréquentent les pentes du volcan ainsi que la cheire. A la nuit tombée, ils redescendent dans les prairies en contrebas à la recherche d’herbe fraîche.
Les flancs du volcan sont couverts par les taillis de noisetiers : ce bon combustible est utilisé dans la vannerie et pour la fabrication des baguettes de sourciers, pratique qui remonte à l’époque des Celtes.

Panorama au sommet

La récompense de l’ascension du puy de Vichatel est une vue magnifique sur l’ensemble de la Chaîne des Puys et le panorama sur le massif du Sancy. Depuis son sommet, la vue donne notamment sur les puys de Charmont et de la Toupe, les puys de la Vache et de Lassolas et le puy du Sancy.

Randonnée puy de Vichatel

Direction générale de l'Aménagement et du Territoire

Article mis à jour le 17 septembre 2018